Entreprise adaptée

Créateur de l’entreprise, Franck Bailliet est lui -même un travailleur handicapé. Il est reconnu comme tel depuis 2008, mais ne perçoit une allocation en compensation de son handicap que depuis 2019, date à laquelle il a fait valoir son projet professionnel, en même temps que son incapacité à travailler dans le cadre compétitif d’une entreprise, et ses difficultés sociales. Il a vécu dans la précarité depuis qu’il est tombé malade, à l’âge de 22 ans.

Son handicap est un handicap psychique, c’est à dire un handicap invisible. Les gens ne comprennent donc pas immédiatement quelle est la nature de son handicap, et la mot psychique fait peur. En réalité, il s’agit d’un dérèglement de la chimie du cerveau survenue suite à un événement traumatique, le décès du metteur en scène du metteur en scène Didier-Georges Gabily, et le surmenage qu’a entraîné la poursuite de la tournée sans lui, sous la direction d’une autre personne. De toutes façons, le métier de comédien est un métier extrêmement exigeant et hautement concurrentiel.

Franck Bailliet côtoie d’autres personnes en situation de handicap psychique (ou mental) dans une structure dépendante de la Chartreuse, l’Espace des expressions Bachelard, créé par Alain Vasseur, président par ailleurs de l’association Itinéraires Singuliers qui crée tous les ans son festival. C’est là qu’il a ses premiers clients pour Insyde.

Il y a pratiqué la chorale, l’expression musicale, la randonnée, et est maintenant actif dans des ateliers d’art-thérapie et d’écriture. Bachelard est un endroit à haute valeur humaine, où l’on peut sortir de l’isolement et de la stigmatisation pour vivre des aventures riches, exprimer sa singularité et développer ses potentiels.

Franck Bailliet y assouvit dans la peinture et l’écriture les besoins de son âme d’artiste. Pourtant, il le sait, il a besoin d’Insyde pour garder un ancrage solide dans la réalité.

C’est lors d’un séjour en Ardêche avec Bachelard que lui vient l’assurance qu’il peut former des personnes handicapées à l’informatique. Ce sera le cas avec une équipe de salariés de l’Association des Paralysés de France Entreprises à Longvic, qui travailleront avec lui au reconditionnement.

Son objectif ? Qu’ensemble ils valident la certification Linux de niveau 1.