LibreOffice Writer : Enregistrer sous…

Cette fois-ci, nous partons d’un document LibreOffice Writer déjà créé, et nous cliquons sur le menu fichier :

Voici le menu.
Nous repèrons Enregistrer sous…

Nous cliquons, et voici la boîte de dialogue qui s’ouvre :

On repère que par défaut le document a le nom « Sans nom 1 »
Et qu’il s’enregistre dans le dossier
francesco > Documents

Nous allons commencer par changer son nom.
On clique dans la zone Nom, où est écrit « Sans nom 1 »,
Et nous baptisons notre fichier.

La date du jour s’impose, au fromat
ANNEE.MOIS.JOUR,
Ce qui nous donne : 2020.06.22
Puis un tiret bas, et le nom du fichier lui-même.
J’utilise personnellement une convention d’écriture sans espace, avec une majuscule au début de chaque mot, ce qui nous donne : « 2020.06.22_LettreAFrancesco »

Notez qu’il n’y a pas d’extension à ce nom de fichier à la fin (.odt, .doc, .docx, etc.)

Nous verrons tout à l’heure pourquoi !

Voici, nous sommes maintenant sûrs que notre lettre s’enregistrera avec un nom un peu plus évocateur que « Sans nom 1 » !
Nous avons vu que par défaut le fichier s’enregistre dans le dossier «  francesco > Documents »
Bien. Mais nous n’allons pas l’enregistrer en vrac, car bientôt nous ne nous y retrouverions plus !
Puisque c’est une production personnelle qui n’a rien d’administratif ou de professionnel, le dossier « Ecriture et ratures » me convient bien.
Clic : Surligné en bleu !

Double-clic : il s’ouvre !
Nous nous trouvons alors au chemin :
francesco > Documents > Ectitures et ratures

Et là, nous décidons de créer un dossier qui se nommera « Epistolaire ».
Du côté droit du chemin dans lequel nous nous trouvons, nous remarquons une icône en forme de dossier avec un +

Cela créera un nouveau dossier à l’emplacement indiqué.
Le nouveau chemin sera donc
francesco > Documents > Ecritures et ratures > Epistolaire
Nous cliquons sur le bouton !

Et là, nous écrivons le nom de notre nouveau dossier, puis nous cliquons sur le bouton « Créer »

Et nous nous retrouvons au chemin

francesco > Documents > Ecritures et ratures > Epistolaire

Dans lequel il n’y a encore aucun fichier (normal, nous venons de le créer!)

Le chemin du fichier sera donc
francesco > Documents > Ecriture et ratures > Epistolaire > 2020.06.22_LettreAFrancesco.odt

L’extension par défaut des documents LibreOffice Writer est .odt.
Mais nous voulons l’envoyer (pour modification) à Francesco lui-même, qui ajoutera peut être une réponse ! Il possède un Windows avec la version Word 97…
Pa Ni Pwoblem !
On va lui donner le format qu’il faut.

On va cliquer sur la liste déroulante « Tous les formats » qui nous permettra de choisir entre les différents formats d’enregistrement :
L’infobulle nous dit « Selectionne les types de fichiers à afficher »
C’est là que nous allons choisir le bon format pour que notre document s’enregistre avec l’extension « .doc ». Cela permettra à Microsoft Word 97 de l’ouvrir, car le format lui sera compréhensible !
Car on peut bien sur ouvrir un document Word avec LibreOffice…
Mais Microsoft ne permet pas qu’on ouvre un document LibreOffice avec Word !!!
(Pas beaucoup de réciprocité dans l’échange!)

Oh là là, la liste est si courte ?
Non non non… cliquons sur la flèche qui permet de dérouler le menu :

Et voici la liste !
On repère « Word 97-2003 (.doc) » et on clique !

Parfait ! Tout est Ok pour enregister :
Notre fichier aura le nom : 2020.06.22_LettreAFrancesco.doc »
Il s’enregistrera dans le dossier
francesco > Documents > Ecritures et ratures > Epistolaire…
On clique sur le bouton « Enregistrer » !

LibreOffice demande alors une petite confirmation sur le type de fichier.
On note que le format pas défaut est ODF (Open Document Format) d’où l’estension classique « .odt » (Open Document Text).
Comme nous n’avons pas cliqué par mégarde et que nous savons ce que non faisons, nous confirmons « Utiliser le format Word 97 – 2003 »

Et voici, le fichier est enregistré.
On note que maintenant son nom est écrit dans la barre de titre de LibreOffice Writer…
Bien, Messieurs Dames, on ferme !
On clique sur la croix tout à droite de la barre de titre :

La fenêtre Brave sur le site de Radio Paradise est affichée.
Ce n’est pas elle qui nous intéresse.
Concentrons nous plutôt sur la barre horizontale tout en haut de l’écran et cliquons sur le menu emplacements, à gauche de l’écran, à droite du menu Applications :

Le menu s’affiche…
Le dossier personnel est au nom de l’utilisateur (ou plutôt de son pseudo) : ici, francesco.
Souvenez-vous du début du chemin :
francesco > Documents > …
Cliquons sur Documents qui nous emmène dans ce dossier :

Et voici que s’ouvre le navigateur de fichiers, à l’emplacement
francesco > Documents
Nous repèrons notre dossier « Ecritures et ratures »

Clic ! Surligné en bleu…
Double -clic : il s’ouvre !
Nous nous trouvons dans le dossier
francesco > Documents > Ecritures et ratures
Double-clic sur Epistolaire

Et nous voici dans le bon dossier
francesco > Documents > Ecritures et ratures > Epistolaire
On y trouve notre fichier !
Double -clic : il s’ouvre avec le programme par défaut, LibreOffice Writer

Maintenant, imaginons que nous voulons envoyer notre courrier à francesco, mais nous ne souhaitons pas qu’il le modifie…
Nous allons enregistrer une version au format .pdf, qui interdit justement les modifications du fichier et peut être lu à partir de n’importe quel ordinateur.
Nous cliquons sur cette icône qui représente un fichier pdf :

Voici la boîte de dialogue qui s’affiche :

Par défaut, le document porte le même nom de fichier, mais cette fois-ci avec l’extension « .pdf » (Portable Document Format).
A noter également que le format pdf est plus léger, idéal pour un envoi par mail !
Et il s’enregistre dans le même dossier !
Parfait pour nous, on clique sur le bouton « Enregistrer » :

Et on ferme Messieurs Dames !
Clic sur la croix en haut à droite de la fenêtre !
Le fenêtre qui va alors s’afficher est celle qui était en dessous, notre dossier Epistolaire dans notre navigateur de fichiers

Et on y voie les deux versions de notre fichier, avec l’extension
« .doc » et
« .pdf » !

C’est le même contenu dans deux formats différents…
Voilà, c’est tout pour cet tutoriel.
Cette fois-ci, je ne plaisante plus, on ferme !
En espérant toutefois vous retrouver bientôt !